Ligue 1

Les Girondins se donnent de l'air en dominant le Stade Rennais (analyse et notes)

par
Les Girondins de Bordeaux ont dominé le Stade Rennais FC (1-0), ce dimanche après-midi en Ligue 1.

L'horrible série de onze défaites lors des treize derniers matches a pris fin ! En ce dimanche après-midi, à l'occasion de la 35ème journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux ont arraché un court mais précieux succès face au Stade Rennais FC (1-0). Sékou Mara (11ème) a inscrit l'unique but de cette rencontre tendue, qui rapproche le FCGB du maintien. Le SRFC, lui, voit l'Europe s'éloigner.

Ligue 1 - 35e Journée

Bordeaux
1 - 01 - 0 Rennes
S. Mara 11'

LE FAIT DU MATCH

Une expulsion précoce et sévère qui change tout ! On joue la 8ème minute lorsque Steven Nzonzi, au milieu de terrain, rate son contrôle. Sékou Mara, au duel avec l'international tricolore, saute pour jouer le ballon de la tête. Le milieu de terrain du Stade Rennais FC tente de reprendre le contrôle du cuir, du pied. Mais son pied est un peu haut et il vient poser une petite semelle sur la hanche du jeune joueur aquitain. L'arbitre de la rencontre n'hésite pas et dégaine le carton rouge. La VAR n'interviendra pas, et laissera les Bretons avec un sentiment, plutôt légitime, d'injustice.

LE BUT

1-0 (11ème) : Bordeaux prend la tête ! Sur un ballon en cloche dans la surface bretonne, Mehdi Zerkane remise de la tête pour Hwang Ui-jo. L'attaquant sud-coréen, dos au but, parvient à dévier le cuir de la poitrine vers Sékou Mara, positionné en retrait. Depuis le point de penalty, le jeune joueur aquitain reprend alors le cuir du pied gauche et envoie sa frappe à ras de terre dans le petit filet droit d'Alfred Gomis ! C'est le tout premier but inscrit en Ligue 1 par l'attaquant bordelais.

L'HOMME DU MATCH

Sékou Mara (FC Girondins de Bordeaux). Pour sa première titularisation en Ligue 1, le natif de Paris ne pouvait pas vraiment rêver mieux. Impliqué sur l'exclusion directe, et décisive, de Steven Nzonzi (8ème), il a ensuite inscrit le seul but de la rencontre, son tout premier dans l'élite, d'une belle frappe croisée du gauche (11ème). Remplacé peu avant l'heure de jeu par Amadou Traoré (59ème).

LES CONSÉQUENCES

Après cinq défaites consécutives, le FCGB a profité de sa supériorité numérique et du manque d'efficacité des visiteurs pour renouer avec le bon goût de la victoire. Grâce à ce succès, acquis de haute lutte, les protégés de Jean-Louis Gasset se donnent de l'air dans le bas du tableau et grimpent à la 15ème place (39 points). Le maintien se rapproche pour les Aquitains, qui ont pu compter sur le soutien bruyant de leurs supporters, qui s'étaient rassemblés sur le parvis du Matmut-Atlantique.

Sévèrement réduit à dix et rapidement mené, le SRFC a mis de longues minutes à se remettre la tête à l'endroit. Seul Benjamin Bourigeaud est parvenu à se montrer menaçant lors du premier acte (45ème+1). Après la pause, les hommes de Bruno Genesio ont affiché du mieux, beaucoup de mieux même, et auraient mérité d'égaliser. Mais l'efficacité et la réussite n'ont pas été au rendez-vous, à l'image du poteau trouvé par Jérémy Doku (49ème). Suite à ce revers, malvenu, le club breton rate l'occasion de remonter à la 5ème place et reste 7ème (54 points).

5 photos : Matchs : Bordeaux 1 - 0 Rennes