Girondins

Bedouet dresse le bilan de son passage sur le banc

Bedouet a vécu son dernier match sur le banc de Bordeaux à Monaco.

Pour sa dernière à la tête des Girondins de Bordeaux avant la prise de fonction de Paulo Sousa, Eric Bedouet a décroché un bon point à Monaco (1-1) lors de la 28ème journée. Après le match, il a salué la solidarité de son équipe et l'arbitrage : "Mon sort n'est pas très important. Il fallait surtout casser cette spirale négative. Il y avait de la combativité et de la volonté. J'ai apprécié cela. On avait à coeur de se battre contre une équipe redoutable, avec des joueurs de fulgurance et de très haut niveau. L'arbitrage a été très bon également. C'est un très bon arbitre (M. Letexier), intègre", puis d'exprimer quelques regrets quant au dernier mercato bordelais et de souhaiter le meilleur à ce groupe : "J'ai confiance en cette équipe. Elle est jeune et va revenir crescendo. On a fait six mois avec une qualification européenne. Je me suis fait allumer pour cela, alors que certains auraient lâché. On a eu le contrecoup en janvier. On aurait pu être un peu aidé (au mercato) à ce moment-là. C'est ainsi."

Eric Bedouet a ensuite évoqué son futur et le prochain entraîneur du club, Paulo Sousa, dont l'aventure à Bordeaux débute dès lundi : "Il est venu se présenter cet après-midi. Il a rencontré les joueurs avant la causerie. Mais il a été très classe et a laissé faire. Cela a été très apprécié. Mon futur ? Je ne sais pas. Je m'adapterai. J'ai passé de très bons moments, même lors des conférences de presse. J'ai pris beaucoup mais j'ai servi de paravent", avant de conclure avec un mot sur la VAR (Bordeaux a bénéficié d'un pénalty grâce à la vidéo et un but monégasque a été refusé samedi soir) : "On a été le club le plus pénalisé par le VAR et les reports de matches cette saison. On ne s'est pas plaint. Mais je tiens à le préciser ce soir."