Girondins

Planus est prêt à revenir au club

Planus reste proche des Girondins

"Parfois quand je rentre chez moi, je me trompe et je prends la route des Girondins." Marc Planus a participé au tirage au sort des huitièmes de final de Coupe de la Ligue. Il en a profité pour revenir sur l'amour qu'il porte au club au scapulaire. Pourtant, les choses ont changé la fin de l'aventure, en 2015 : "c’est vrai qu’avec le départ de Jean-Louis Triaud, une grande partie de mon histoire est partie avec lui. Il ne faut pas le nier." L'ancien défenseur estime beaucoup l'ancien président, qu'il aurait aimé seconder : "si on m’avait proposé, par exemple, d’être ambassadeur du club, j’aurais essayé l’aventure. Je ne dis pas que cela aurait été une réussite, loin de là, mais j’aurais essayé. Cela n’a pas été le cas." 

L'homme de 35 ans garde le FCGB en tête, même s'il est reconverti dans l'architecture : "si un jour, ils ont besoin de moi, ils savent où frapper à ma porte. Non, je n’écarte pas un retour. J’ai passé 26 ans de ma vie aux Girondins. Je croise des gens ici qui m’ont éduqué avant même de m’apprendre à jouer au football. Donc revenir au club, pourquoi pas ?" Une proposition pourrait séduire l'ancien défenseur, mais il n'a pas misé tout son futur sur ce seul détail : "après, il y a des joueurs qui passent leur temps à attendre que leur ancien club leur tende la main. Ce n’est pas mon cas. Si un jour, ils ont besoin de moi… Ils connaissent mon franc-parler et mon attachement vis-à-vis du club."