Girondins

Bientôt des "socios" à Bordeaux ?

Stéphane Martin étudie l'idée d'intégrer des

Dans une interview accordée à La Tribune, Stéphane Martin a évoqué la possibilité d'un actionnariat populaire aux Girondins de Bordeaux, complétant l'actionnariat du club. Si l'ancien président Jean-Louis Triaud était plutôt récalcitrant à l'idée d'un projet de "socios" à l'espagnol, en expliquant que le statut des clubs français ne le permettait pas, Stéphane Martin lui semble être beaucoup plus intéressé par cette idée.

"Cela peut être une bonne idée qui pourrait s'envisager comme une association de supporters type loi 1901 qui détiendrait une partie du capital et des droits de vote. Pour l'instant le sujet est moins d'actualité car l'actionnaire est à 100 % le groupe M6. Mais il peut être intéressant s'il émerge et je me sens capable de porter un tel projet devant l'actionnaire." a-t-il déclaré. Au micro de France 3 Aquitaine, le président bordelais a étayé son propos. "Aujourd'hui, de toutes façons, la forme juridique des clubs en France ne permet pas d'avoir des socios comme en Espagne. (...) Après, que des supporters aient envie de plus s'engager dans la vie du club, comme pourrait le faire un actionnaire minoritaire dans une entreprise traditionnelle ; pourquoi pas ? On pourrait s'imaginer une forme de 'super-abonnement' via un engagement supplémentaire qui donne le droit d'assister à des assemblées, et à participer plus activement à la vie du club. (...) Mais aujourd'hui, il faut aussi comprendre, compte-tenu de la forme juridique de tous les clubs français, que ce sont les actionnaires qui dirigent."